Jean Tigana (1980-88, 52 sélections, 1 but)

Le milieu de terrain débordant Jean Tigana est étroitement lié à Emmanuel Petit, Bixente Lizarazu et son coéquipier Alain Giresse. Tigana était un élément essentiel du milieu de terrain “Magic Square” de la France dans les années 80, aux côtés de Giresse, Luis Fernandez et Michel Platini.

Fabien Barthez (1994-2006, 87 sélections)

Fabien Barthez est un joueur sous-estimé par de nombreux fans de football, considéré comme un clown qui ne peut être invoqué que pour faire éventuellement une erreur. S’il est vrai qu’il a eu ses moments, ce qu’il ne faut pas oublier, c’est son bilan exceptionnel en tant que gardien de but.

Fabien Barthez

Tout au long de la campagne victorieuse de la France pour la Coupe du monde 1998, Barthez a fait partie intégrante de l’équipe, ne marquant que deux buts lors des sept matches disputés par Les Bleus. Il a reçu le prix Yashin pour ces performances, ainsi que le titre de gardien de but européen de l’année, un prix qu’il gagnerait à nouveau en 2000.

Patrick Vieira (1997-2009, 107 sélections, 6 buts)

Un autre membre de l’âge d’or de la France, Vieira était un pilier de la formation française pendant son apogée. Il était un nouveau venu relatif dans la Coupe du monde 1998, mais en 2000, il s’était imposé comme un milieu de terrain de premier choix, aidant la France aux Championnats d’Europe.

Il faisait également partie de l’équipe lors de la campagne victorieuse de la Coupe des Confédérations de la France en 2001, et réalisait toujours des performances de haut niveau en 2006, aidant Les Bleus à la finale de la Coupe du monde.
Malgré son expérience et son leadership, Vieira a été exclu de l’équipe française pour la prochaine Coupe du monde, clôturant sûrement le livre sur une illustre carrière internationale.

Patrick Vieira

Laurent Blanc (1989-2000, 97 sélections, 16 buts)

On ne pouvait pas avoir Barthez sur cette liste sans Laurent Blanc, qui embrasserait la tête du gardien? Blanc était un défenseur imposant qui était toujours un élément essentiel de la configuration française bien dans la trentaine.
Pas mal pour un homme qui a effectivement pris sa retraite en 1994. Heureusement pour le public français, Aimé Jacquet a réussi à convaincre Blanc de prendre sa retraite et s’est mis à construire une nouvelle équipe, utilisant Blanc comme l’une des principales pierres angulaires.

Ça a marché. Blanc a joué un rôle déterminant dans les succès de la France en 1998 (marquant le premier but en or de la Coupe du monde) et en 2000, accompagnant Marcel Desailly à l’arrière pour créer une formidable défense.
En 2006, il a été élu quatrième meilleur joueur français de tous les temps par les lecteurs de France Football Magazine.

Thierry Henry (1997-présent, 119 sélections, 51 buts)

On se souviendra probablement toujours de la carrière internationale de Thierry Henry pour ce handball afin d’empêcher l’Irlande d’atteindre la Coupe du monde de cet été, mais si c’est le cas, c’est une grande honte, car une carrière vraiment remarquable serait oubliée.

Avec 119 sélections, Henry est le deuxième joueur français le plus capé de l’histoire, avec une chance d’augmenter encore son bilan en Afrique du Sud. Il détient déjà le record de buts français avec 51, dix buts d’avance sur la deuxième place Michel Platini.